Comme j’ai pu déjà l’annoncer sur ce blog, nous souhaitons voir prochainement notre famille s’agrandir.

Et comme mes premières grossesses, je suis impatiente... Alors comment maximiser ses chances ? Au bout de trois mois d’essais sans succès, j’ai commencé un peu à fouiner sur le net. Et c’est bien connu, on y trouve de tout et de rien…  A vous de juger.

Afficher l'image d'origine

Voici donc un florilège des conseils :

Connaître sa date d’ovulation

Pour faire un bébé, il faut une belle rencontre : celle d’un spermatozoïde et d’un ovule. Jusque-là c’est clair. Quand on est curieuse, on veut connaître les potins et savoir quand aura lieu ce coup de foudre ! Pour cela, il suffit de définir la date de son ovulation. Cette étape n’est pas toujours simple et tout le monde n’adhère pas. Certaines trouvent que la méthode fait perdre le côté magique de la conception. Faire l’amour sur commande, ça n’attire pas toujours. Pour celles qui le souhaitent, plusieurs méthodes existent :

-         -  Le calcul approximatif. Pour un cycle classique, l’ovulation survient en moyenne 14 jours après le premier jour des règles. Pour un cycle de 35 jours, comptez 21 jours.

-        -   Le test d’ovulation : ce test d’urine mesure la présence de l’hormone LH sécrétée 24 à 48h avant l’ovulation.

-         -  La courbe de température : c’est un outil précis mais très contraignant. Chaque matin au réveil et avant de poser le pied par terre s’il vous plaît, il faut prendre sa température. La (petite) hausse de température annonce que l’ovulation a eu lieu.

-         -  Des signes annonciateurs : des glaires plus abondantes et filantes (=glaire cervicale), des douleurs aux ovaires, une augmentation de la libido.

Afin de maximiser les chances, de nombreux sites préconisent de faire l’amour deux jours avant l’ovulation ou un jour après pour laisser le temps aux spermatozoïdes de remonter jusqu’au trompes et d’arriver à l’heure pour la rencontre avec l’ovule.

Faire l’amour

Logique imparable vous allez me dire ! Mais sur ce domaine les avis divergent. Certains préconisent de faire l’amour tous les jours et d’autres surtout pas.

Autre croyance, l’orgasme favoriserait la fécondation. Théorie qui s’appuierait sur le fait que les spermatozoïdes seraient en quelque sorte propulsés et aidés dans leur ascension par les contradictions utérines.

Certaines positions seraient plus favorables

La position number 1 serait celle du missionnaire. Selon certains sexologues, le jet éjaculatoire pourrait amener les spermatozoïdes plus ou moins près de l’utérus mais cela ne les aide en rien dans la migration. D’autres évoquent la loi de gravité… Le plus important reste la tonicité du spermatozoïde donc pour ma part, ne penser qu'à une seule chose : prendre du plaisir !!!

Faire le poirier après l’amour

Cela éviterait  que le sperme ne s’écoule hors du vagin et permettre au plus grand nombre des spermatozoïdes d’arriver à bon port. Or déjà une ou deux minutes après le rapport, les spermatozoïdes ont déjà commencé leur route… Alors faire de l’exercice pourquoi pas mais cela ne fera pas de miracle.

Une bonne hygiène de vie

Ok mais plus précisément :

-          - Dormir suffisamment

-          - Faire du sport

-          - Manger équilibré, éviter le sucre et les repas trop riches. L’obésité et l’anorexie aurait un impact négatif sur la fécondité

-         -  Réduire voire supprimer sa consommation d’alcool et de tabac. Message à faire passer au futur papa car cela influencerait aussi sur la qualité du spermatozoïde.

-        -   Eviter le stress. En théorie super mais quand on jongle déjà avec l’organisation familiale et le boulot, pas simple. Mais il est vrai que le facteur psychologique peut avoir un lien avec la fécondité. Plus qu’à se mettre au yoga !

L’acide folique

Elle est prescrite en premier lieu pour réduire le risque de malformation. Mais cette vitamine B9 favoriserait aussi la fécondation en améliorant la glaire pour faciliter le chemin des spermatozoïdes. Ne pas attendre donc d’être enceinte avant de la demander à son médecin.

 

Dernier conseil : être patiente, arrêter de commencer aux prénoms, de traîner sur les sites spécialisés ou encore de télécharger des applications…bref tout ce que je ne fais pas, mais ça c’est un autre sujet….